Lille: Agressée par des taxis pour avoir utilisé une voiture Über

FAITS DIVERS Une étudiante dit avoir été blessée à la tête une nuit à Lille par des chauffeurs de taxis alors qu'elle tentait de monter dans un véhicule commandé via l'appli überPOP...

Olivier Aballain

— 

Environ 200 chauffeurs de taxis ont manifesté autour et dans la ville  contre les nouvelles règlementations en matière de transports de malade,  à Lille, le 10 janvier 2013.
Environ 200 chauffeurs de taxis ont manifesté autour et dans la ville contre les nouvelles règlementations en matière de transports de malade, à Lille, le 10 janvier 2013. — M. LIBERT/20 MINUTES

Cette fois c'est allé très loin. La Voix du Nord raconte ce vendredi comment Marion, une étudiante de 20 ans, a été blessée à la tête par des chauffeurs de taxi, à Lille dans la nuit du 10 au 11 octobre 2014.

Son tort: avoir utilisé l'appli smartphone ÜberPOP pour rentrer chez elle à Roubaix, en réservant un véhicule avec chauffeur. Les tensions n'avaient jamais été aussi vives depuis l'arrivée de Über Lille en juin.

Après avoir été littéralement prise en chasse avec ses amis par des taxis en colère, Marion a reçu sur la tête une bouteille lancée par l'un d'eux, occasionnant une blessure au front. Contactée par 20 Minutes, elle a accepté de livrer son sentiment sur l'agression, un mois après.

Comprenez-vous pourquoi les chauffeurs de taxi s'en sont pris à vous?

Sur le principe, je comprends leurs préoccupations, car je suis fille de commerçants. Ils considèrent que le service Über est illégal. Mais c'est à la justice de trancher cela, il ne faut pas s'en prendre aux clients.

Que s'est-il passé exactement?

Nous sommes sortis de ma soirée d'anniversaire, vers 03h du matin, et nous avons rejoint le chauffeur Über qui nous attendait au croisement des rues Masséna et Solférino. Mais là nous avons vu 4 ou 5 chauffeurs de taxi, avec leurs véhicules. Ils ont discuté pendant au moins 30 minutes avec notre chauffeur, qu'ils accusaient de travail illégal. Et puis une de mes amies s'est énervée car elle voulait rentrer chez elle. Elle s'est faite insulter.

Que disaient les taxis précisément?

Que nous devrions avoir honte de soutenir un système illégal... Et aussi des propos très vulgaires sur ce que nous pourrions faire en rentrant chez nous. Nous avons ensuite tenté de prendre d'autres véhicules Über, mais ils nous ont bloqués.

Comment avez-vous été blessée?

Deux d'entre eux nous ont suivis à pied quand nous avons couru pour attraper un chauffeur Über que nous connaissions bien. Et pendant que nous tentions d'entrer dans le véhicule, un homme d'environ 40-45 ans a lancé une bouteille que j'ai reçue au front. Ça a beaucoup saigné, j'ai eu très peur. Il n'y a pas eu de points de suture mais j'en garde une cicatrice au bord de la chevelure.

Quelles suites judiciaires attendez-vous?

J'ai porté plainte le lendemain. On m'a dit que cela serait transmis à la brigade des taxis, et je n'ai plus eu de nouvelles. Mais je vais aller compléter ma plainte, car un témoin a identifié le véhicule du chauffeur qui m'a agressée. En tout cas je ne suis pas près de refaire appel à un taxi lillois, même si j'en avais déjà pris avant, et des très gentils. En revanche je continue à appeler des chauffeurs Über.