Ligue Europa: Lille, un centenaire qui fait son âge

FOOTBALL Battu jeudi à Everton (3-0), Lille, troisième de son groupe, n'a plus son destin en main pour la qualification...

Francois Launay

— 

Les Lillois baissent la tête en ce début de saison AFP PHOTO / PHILIPPE HUGUEN
Les Lillois baissent la tête en ce début de saison AFP PHOTO / PHILIPPE HUGUEN — P.Huguen / AFP

On a connu des anniversaires plus heureux. Pour fêter son centième match de coupe d’Europe, Lille a bu une piquette, jeudi soir, à Everton. Sans tambours ni trompettes, le Losc s’est logiquement incliné sur la pelouse du deuxième club de Liverpool. De quoi garder la gueule de bois dans une période noire pour les Nordistes. 

>> Revivez le match entre Everton-Lille 

Le Losc n’a pas existé

Avec une série de sept matchs d’affilée sans victoire, l’heure n’est pas à la fête mais plutôt à la défaite chez les Dogues. Ce premier revers en Ligue Europa, après trois matchs nuls, n’arrange pas les affaires lilloises sur la scène européenne. Troisème de son groupe, le Losc devra gagner ses deux derniers matchs à Krasnodar, puis contre Wolfsburg, pour espérer passer l’hiver sur le Vieux Continent. Pas sûr cependant que ce soit la préoccupation d’un Lille qui doit surtout se relancer en championnat où les hommes de René Girard occupent une peu glorieuse douzième place. Vu le visage affiché jeudi, en Angleterre, ce rang n’est pas forcément usurpé. Car Lille n’a pas existé sur les bords de la Mersey.

Basa complètement dépassé

Dès le début du match, les Nordistes se sont rendus compte que la soirée serait compliquée. Après à peine trente secondes de jeu, Lukaku oblige Enyeama à sortir le grand jeu. Hormis une frappe de Mendes repoussée par Howard (23e), le Losc aura fait de la figuration à Liverpool. Après une belle action collective, la défense lilloise laisse un boulevard à Osman , libre de tout marquage, pour ouvrir le score (28e). Juste avant la pause, Jagielka, oublié par Marko Basa, reprend un corner de la tête et double la mise. Organisateur de la soirée portes ouvertes, Basa se fait encore enrhumer par Naismith (60e) sur le troisième but.

Les Lillois doivent vite réagir

N’en jetez plus, la coupe est pleine. Sans réaction, sans action, sans envie, sans talent, le Losc est surtout un centenaire qui aura fait son âge, jeudi soir. Pour ne pas sombrer dans ce début de saison raté, les Nordistes vont devoir vite s’offrir une cure de jouvence. Sinon, c’est une mort lente qui attend Lille cette saison. W