Lille: Menaces à peine voilées de Daniel Percheron envers les agriculteurs

AGRICULTURE Le président de la région Nord-pas-de-Calais n'a pas apprécié que les agriculteurs déversent du fumier devant son bureau...

Mikael Libert

— 

Daniel Percheron, président de la région Nord-Pas-de-Calais.
Daniel Percheron, président de la région Nord-Pas-de-Calais. — M.Libert / 20 Minutes

«C'est un acte de bas niveau». Le président de la région Nord-Pas-de-Calais, Daniel Percheron, n'a pas apprécié le réveil que lui ont réservé, mercredi, les agriculteurs. Mobilisés comme partout en France, les paysans nordistes avaient déversé des tonnes de fumier à Lille, notamment devant les portes du siège de région.

«Manifestations stupides»

Dans un communiqué envoyé mercredi soir, le patron de la région désapprouve avec des mots bien sentis les actions menées durant la matinée par les agriculteurs. Et particulièrement celles qui ont visé les locaux du conseil régional: «Les manifestations stupides consistant à dégrader des bâtiments [...] sont contre productives», déclarait un Daniel Percheron piqué au vif. En effet, l'élu souligne l'engagement de la région auprès de ses agriculteurs, rappelant les 14 millions d'euros consacrés au soutien de la filière.

«Les élus en tiendront compte»

Le socialiste laisse planer la menace d'une baisse de subventions en des termes qui ne laissent guère de place à l'interprétation: «Si les agriculteurs persistaient à penser que les millions d’euros annuels de la politique agricole régionale doivent être ensevelis sous les tonnes de fumier, alors les élus régionaux en tiendront compte».

Comme le malheur des uns fait le bonheur des autres, des employés de la ville affirmaient, jeudi, réutiliser le fumier déversé par les agriculteurs pour l'entretien des parcs et jardins de la métropole.