Pas-de-Calais: Eurotunnel parie sur le fret transmanche

TRANSPORTS Europorte, filiale fret d'Eurotunnel, remporte un gros contrat de transport entre la France et la Grande Bretagne...

Mikaël Libert

— 

Le terminal Eurotunnel de Coquelles, dans le Pas-de-Calais.
Le terminal Eurotunnel de Coquelles, dans le Pas-de-Calais. — M.Libert / 20 Minutes

C'est une première. La filiale d'Eurotunnel en charge du fret, Europorte, vient de signer un contrat de trois ans pour transporter des marchandises entre la plateforme de Dourges et le centre de Londres a-t-on appris mardi.

«C'est le travail des commerciaux du groupe qui a permis d'arracher ce marché», déclare-t-on chez Eurotunnel. Le commissionnaire de transport multimodal britannique, John G. Russel, a donc confié à Europorte le soin d'acheminer les marchandises de plusieurs de ses clients entre le Nord de la France et l'Angleterre. Ainsi, «2XL» ou encore «Procter & Gamble» verront leurs containers traverser la Manche à bord des trains français à raison de cinq voyages par semaine.

Un gros potentiel de développement

«L'innovation, c'est d'aller jusqu'à Barking, tout près de Londres, explique-t-on chez Eurotunnel. Il fallait coordonner tous les intervenants, ce qui est facile en Grande Bretagne au contraire de la France». Le contrat a été signé pour une durée de trois ans et, déjà, Europorte cherche de nouveaux clients pour remplir de nouveaux trains. «Le fret ferroviaire est très développé en Angleterre, et tout est fait pour que ça fonctionne», explique-t-on chez Eurotunnel.

Pour l'opérateur français, les possibilités de développement sont énormes et il resterait beaucoup de créneaux pour faire circuler des trains de marchandises dans le tunnel. A titre d'exemple, 245 trains de fret ont traversé la Manche en octobre, un chiffre en hausse de 13% par rapport à 2013. Pour Europorte, «le transport multimodal ferroviaire/route ou fluvial/ferroviaire a un bel avenir devant lui», surtout avec l'arrivée «prochaine» du canal Seine Nord.