Coupe Davis: Le compte à rebours est lancé

TENNIS Dans vingt-cinq jours, le stade Pierre-Mauroy va accueillir la finale de la coupe Davis. L'occasion de faire le point sur le calendrier des préparatifs...

Francois Launay

— 

Le stade Pierre-Mauroy en configuration boite a spectacle Arena.
Le stade Pierre-Mauroy en configuration boite a spectacle Arena. — M.Libert/20 Minutes

Dans un peu plus de trois semaines, Lille va devenir le centre du monde sportif. En accueillant la finale de la coupe Davis entre la France et la Suisse (21 au 23 novembre), le stade Pierre-Mauroy va organiser le plus grand événement de sa jeune histoire. Depuis plusieurs semaines, la fédération française de tennis, les collectivités locales, la ligue des Flandres de tennis et Elisa, la société qui gère le stade, travaillent de concert pour que tout soit parfait. Après les ultimes réunions de préparation cette semaine, les choses concrètes vont vraiment démarrer ce week-end. En voici le compte à rebours. 

Dimanche 2 novembre (J-20). Le lendemain du match du Losc face à Saint-Etienne, la moitié du stade Pierre-Mauroy va entrer en configuration coupe Davis. «Il va falloir mettre en place un chauffage événementiel, un éclairage événementiel et des écrans géants sans oublier les espaces médias», expliquait il y a trois semaines Olivier Baudry, directeur d’Elisa, le consortium qui gère le stade. 

Mercredi 5 novembre (J-17). Au centre de la Ligue des Flandres de tennis, situé à Marcq en Baroeul, deux courts d'entraînement de terre battue vont être construits spécialement pour l'événement. C'est là où viendront s'entraîner à huis clos les Français et les Suisses une semaine avant la finale. «Tout doit être opérationnel pour le samedi 15 novembre», précise Jean-Luc Ténédos, président de la Ligue des Flandres. 

Samedi 8 novembre (J-14). Les services techniques de la Fédération Française de tennis installent un court de terre battue dans l'enceinte du stade Pierre-Mauroy. Des travaux qui se dérouleront en même temps que ceux du Supercross qui aura lieu au stade une semaine avant l'événement. Pour que chacun travaille de son côté, le lieu sera coupé en deux par un grand rideau.

Samedi 15 novembre (J-7). Première journée du Supercross. Pendant ce temps-là, l'équipe de France, qui s'est entraîné pendant une semaine à Bordeaux, prend ses quartiers à Lille dans l'hôtel Alliance. Les Bleus devraient également commencer à s'entraîner à Marcq-en-Barœul. 

Dimanche 16 novembre (J-6). Deuxième et dernière journée du Supercross. Au même moment, l'équipe de Suisse s'installe à l'hôtel de l'Hermitage Gantois. Si aucun des deux joueurs n'arrive en finale du Masters de Londres, Roger Federer et Stanislas Wawrinka iront s'entraîner à Marcq-en-Barœul. 

Mardi 18 novembre (J-4). Les équipes de France et de la Suisse vont enfin pourvoir découvrir et s'entraîner dans l'Arena du stade Pierre-Mauroy transformée en court de tennis de 27 000 places. 

Mercredi 19 novembre (J-2). Sur une partie de la place de la République (côté préfecture), un village tennis dédié à l'événement va s'installer. «Il y aura des courts de mini-tennis, des ateliers, des stands de promotion et probablement des écrans géants», explique Jean-Luc Ténédos. 

Vendredi 21 novembre (Jour J). 13h30, le premier simple de la finale débute. L'équipe de France va-t-elle remporter sa dixième coupe Davis? Roger Federer va-t-il décrocher l'un des rares titres manquant à son palmarès? Réponse samedi 22 ou dimanche 23 novembre.