Lille: Vers des portiques dans le métro ?

TRANSPORTS Le vice-président de Lille Métropole chargé des Transports est parti à Lyon pour observer comment la capitale des Gaules a abaissé son taux de fraude à 6% dans le métro (14% à Lille)...

Olivier Aballain
— 
La station Lille-Flandres sur le réseau de métro Transpole.
La station Lille-Flandres sur le réseau de métro Transpole. — M.Libert/20 Minutes

Portique ou pas portique? La question est récurrente à Lille depuis la mise en service du métro il y a plus de trente ans. Car depuis le début, contrairement aux parisiens notamment, les usagers lillois peuvent accéder aux stations sans franchir aucune barrière physique. Une solution qui a le mérite de fluidifier les passages (quand les bornes Pass'Pass fonctionnent) mais qui peut avoir l'inconvénient d'encourager la fraude: avec 14% de passagers non déclarés, selon le dernier décompte de Transpole, le réseau lillois est loin de ses objectifs.

Investissement lourd mais efficace

C'est pour y rémédier que Gérald Darmanin, le vice-président aux Transports de Lille Métropole, est parti en visite à Lyon ce lundi, rapporte la Voix du Nord. Jusqu'en 2005, les 4 lignes du métro lyonnais n'avaient pas non plus de portique. L'installation de portes vitrées sécurisées a coûté cher (45 millions d'euros), mais les résultats sont là: le taux de fraude a été abaissé à 6%. Selon la Voix du Nord, Gérald Darmanin n'exclut pas non plus de recruter des agents de contrôle à poster devant chaque composteur. Un débat sur le sujet sera proposé au conseil de communauté urbaine.