Nord: Une jeune fille passée à tabac sous le regard de passants passifs

FAITS-DIVERS Personne n'est intervenu pour aider une étudiante alors qu'elle se faisait tabasser à l'entrée d'une station de métro à Croix, près de Roubaix...

Mikael Libert

— 

Le métro lillois.
Le métro lillois. — M.Libert/20 Minutes

Nouveau drame de la passivité. Le 2 octobre, une étudiante de 18 ans a été rouée de coups par trois filles de son âge à l'entrée de la station de métro «Croix mairie» a-t-on appris, vendredi, par nos confrères de La Voix du Nord.

Une lèvre explosée et 2 jours d'ITT

Tôt, le jeudi 2 octobre, au moment de s'engouffrer dans la station de métro proche de la mairie de Croix, l'étudiante est prise à partie par trois filles de son âge. Très violentes, les agresseuses en veulent aux affaires de la victime, qui refuse de se laisser dépouiller. Très vite, les coups pleuvent et l'étudiante termine au sol, copieusement battue par les trois furies. le bilan est lourd: deux jours d'ITT (interruption temporaire de travail), des points de suture à la lèvre, des cheveux arrachés, des contusions sur tout le corps et un téléphone envolé.

Pendant qu'elle se faisait tabasser, et alors qu'elle appelait à l'aide, la jeune étudiante a pu constater que plusieurs personnes étaient passées sans pour autant essayer d'arrêter la bagarre. Les dires de la victime vont être confirmés par par les policiers après le visionnage des bandes de vidéosurveillance du métro. Selon nos confrères, les parents de l'étudiante dénoncent plus «la lâcheté des gens que la gravité de l'agression».

Cette affaire rappelle l'agression subie par une femme d'une trentaine d'années dans le métro à Lille. Là aussi, des personnes présentes sur le quai de la station n'étaient pas intervenues.

Une enquête a été ouverte pour tenter de retrouver les trois auteures du passage à tabac.