Losc: Cinq attaquants sur le banc des accusés

FOOTBALL Depuis le début de saison, Lille pêche par manque d'efficacité. La faute à des attaquants peu en réussite...

Francois Launay

— 

Divock Origi, le 20 août 2014 à Lille.
Divock Origi, le 20 août 2014 à Lille. — 20 MINUTES/SIPA

Vingt-huit tirs pour...un seul but inscrit par Rio Mavuba, milieu défensif de son état. Samedi face à Guingamp (1-2), le Losc a perdu un match qu’il n’aurait jamais dû perdre. La faute à son inefficacité chronique (huit buts en dix matchs) à qui commence à lui coûter cher. Avec deux défaites d’affilée, le Losc rentre dans le rang en Ligue 1. Et forcément ses attaquants commencent à être pointés du doigt. 

Divock Origi : 8 matchs, 3 buts, 1 passe décisive. De loin, le Belge est celui qui a le meilleur ratio. Problème, l’attaquant pour lequel Liverpool n’a pas hésité à débourser 13 M€, est encore très inconstant. Si Origi est le Lillois le plus décisif, il lui manque encore la régularité nécessaire pour franchir un palier au plus haut niveau. 

Nolan Roux : 7 matchs, 1 but, aucune passe décisive. Sur le papier, c’est l’attaquant le plus expérimenté. Mais à 26 ans, l’ancien Brestois, qui entame sa quatrième saison dans le Nord, ne s’est pas encore vraiment imposé. S’il a inscrit neuf buts l’an passé, il semble être en plein doute cette saison. 

Ronny Rodelin : 7 matchs, aucun but, aucune passe décisive. Peu utilisé par René Girard (deux titularisations), l’ex Nantais semble perdu dans le jeu lillois. Le plus grand attaquant lillois (1,92m) ne se sert pas assez de son jeu de tête pour inquiéter les défenses adverses. 

Ryan Mendes: 6 matchs, aucun but, 1 passe décisive. Le Cap-Verdien est peut-être l’attaquant lillois le plus talentueux. Vif et rapide, Mendes n’arrive pourtant pas à franchir un cap. La faute à des blessures à répétition depuis son arrivée à Lille en 2012. 

Michael Frey : 6 matchs, aucun but, aucune passe décisive. Le nouveau venu, débarqué de Suisse à la fin du mercato, est pour l’instant une énigme. Espoir prometteur dans son pays, l’attaquant ne s’est pas encore adapté à la Ligue 1.