Lille: La fin d'un empire immobilier

ECONOMIE Le projet Horseland de l'ancien homme d'affaires Gérard Defrance est en liquidation judiciaire depuis mercredi et sa holding en redressement...

Gilles Durand

— 

Le complexe équestre Horse Land à Premesques.
Le complexe équestre Horse Land à Premesques. — M.Libert/20 Minutes

Le projet Horseland semble définitivement abandonné. Le tribunal de Commerce de Lille métropole a prononcé, mercredi, la liquidation judiciaire du complexe équestre construit à Prémesques, près de Lille. En 2010, l'homme d'affaires Gérard Defrance avait investi dans ce gigantesque projet de centre équestre dont seuls les bâtiments ont finalement  vu le jour. On parlait à l'époque de 25 millions d'euros d'investissement, qui sont montés jusqu'à 70 millions.

Deux ans plus tard, le site était à vendre. L'ancien footballeur professionnel Francis Llacer se mettait sur les rangs pour devenir gérant  de la holding. En août 2013, Gérard Defrance était retrouvé mort mercredi dans une dépendance de son agence immobilière du Vieux-Lille. La thèse du suicide était retenue. Le rêve avait tourné au cauchemar.

Aucune proposition chiffrée

«La liquidation judiciaire avait été reportée une première fois il y a trois semaines pour permettre à des acquéreurs potentiels de se manifester, mais aucune proposition chiffrée n'a été remise au tribunal», souligne Eric Feldmann, président du tribunal de commerce de Lille métropole. Horseland est néanmoins autorisé à poursuivre son activité pendant trois mois pour maintenir la sécurité et la propreté du site.

Par ailleurs, la holding OP Defrance, qui chapeaute le site Horseland et regroupe une cinquantaine de SCI, a été placée en redressement judiciaire, le 6 octobre. Son capital représente 2,9 millions d'euros. Deux administrateurs ont été nommés pour s'occuper des intérêts de la famille Defrance.