Pas-de-Calais: Opérations de déminage sur la plage de Wissant

SECURITE Entre jeudi et samedi, la Marine Nationale fera exploser plusieurs munitions datant de la Seconde guerre mondiale...

Mikael Libert

— 

Explosion provoquée par les démineurs, vendredi  octobre, à Wissant.
Explosion provoquée par les démineurs, vendredi octobre, à Wissant. — B.Planchais / Marine Nationale

Depuis jeudi, une spectaculaire opération de déminage est menée par le groupe de plongeurs-démineurs de la Marine Nationale sur la plage de Wissant, dans le Pas-de-Calais. Plusieurs blocs de défense piégés anti-débarquement, datant de la seconde guerre mondiale, avaient été retrouvés et nécessitaient d'être neutralisés.

Les habitants confinés

En amont, de l'opération, la préfecture avait établi un périmètre de 1500 mètres autour de la zone concernée. Les personnes résidant dans cette zone de sécurité ont été confinées chez elles: soit les habitants devaient partir avant 8h du matin, soit ils devaient rester cloîtrés derrière leurs volets fermés.

Jeudi, trois blocs de défense ont été «traités». Ils contenaient deux mines antichars et un obus de gros calibre (270mm). Pour venir à bout de ces munitions, encore très dangereuses, une procédure est suivie scrupuleusement. Les «objets» à traiter sont désensablés et déplacés pour mettre la commune de Wissant hors du périmètre. Les blocs de béton sont ensuite ouverts grâce à de petites charges explosives. La destruction (pétaradement) se fait à l'aide de charges plus importantes, en ayant au préalable réalisé un merlon de protection (un gros tas de plusieurs tonnes de sable).

Le déminage se poursuit, vendredi, avec trois autres blocs de défense à neutraliser.

 

Mise à jour le vendredi 10 octobre, à 15h

Les plongeurs démineurs de la Marine nationale ont terminé l'opération à Wissant ce vendredi matin.