Lille: Les futures mamans sont invitées à faire du sport

SANTE Des ateliers de sport adapté pour les femmes enceintes à la maternité de l'hôpital Jeanne de Flandre...

Mikael Libert

— 

Cours de sport pour femmes enceintes à Lille.
Cours de sport pour femmes enceintes à Lille. — M.Libert/20 Minutes

«Attention, Stéphanie, tu as tendance à vriller», lance Nathalie Vervacke, la prof de gymnastique du comité départemental de l'EPGV (Education physique et de gymnastique volontaire). Sous l’œil de trois autres futures mamans, Stéphanie corrige la position. Tous les samedis matin, ces jeunes femmes participent à un atelier de sport adapté pour femmes enceintes à la maternité de l’hôpital Jeanne de Flandre, à Lille.

Mauvais pour la santé?

C’est le professeur Philippe Deruelle, responsable du pôle «femme-mère-nouveau né», qui est à l’origine de cette initiative: «La pratique d’une activité sportive durant la grossesse est souvent mal vue, déclare-t-il. En réalité, c’est totalement faux». Dans ses cours, Nathalie Vervacke mixe le Pilate, le cardio et la relaxation: «Les exercices permettent de trouver la bonne posture pour éviter le mal de dos, explique la professeure, ça aide aussi à muscler le périnée pour éviter les désagréments post-accouchement comme les fuites urinaires».

>> A lire: Pratiquer une activité physique pendant la grossesse est vivement recommandé

Stéphanie, 28 ans, est à son 6e mois de grossesse: «Mon entourage n’est pas enchanté mais ça me fait un bien fou, souffle-t-elle. Après, c’est la fête dans mon ventre!». Pour la monitrice, la pratique sportive douce permet «de diminuer le nombre de césariennes, de mieux supporter la douleur et de réduire l’anxiété des femmes enceintes». «Les jours qui suivent l’atelier, je ne ressens plus aucune douleur», affirme Cécile, 30 ans, qui approche les six mois de grossesse. Sur l’heure que dure la séance, les exercices s’enchaînent: «les mouvements bercent le bébé et massent la maman, tout le monde est gagnant», se réjouit Nathalie. Mais avec toujours le même mot d’ordre: contracter le périnée.