La police du Nord est au taquet sur les vols à main armée

SECURITE La sûreté urbaine du Nord a interpellé onze auteurs de braquages au cours des deux dernières semaines...

Mikaël Libert

— 

Un technicien de la police scientifique au travail à Lille.
Un technicien de la police scientifique au travail à Lille. — M.Libert / 20 Minutes

Onze auteurs présumés de braquage à main armée interpellés en douze jours. Pour le patron de la police du Nord (DDSP), Didier Perroudon, c’est le signe que son plan anti-braquages fonctionne. Les commerces, premiers visés par ce type de délinquance, vont pouvoir commencer à respirer.

Des faits en baisse

Mardi, à Hornaing, entre Douai et Valenciennes, deux hommes munis d’un marteau et d’une arme de poing s’étaient emparés de la caisse d’une supérette. Des témoins ont relevé l’immatriculation de la voiture de location dans laquelle les malfaiteurs s’étaient enfuis. Les individus, rapidement identifiés, ont été interpellés dès le lendemain. «Depuis janvier, nous avons arrêté plus d’une centaine de braqueurs, déclare Didier Perroudon, et notre taux d’élucidation dans ce genre d’affaires est excellent». Le «plan anti-braquages» initié en octobre dernier semble porter ses fruits: «C’était une nécessité, car l’argent n’est plus dans les banques aujourd’hui, explique le policier, il est dans les commerces». La DDSP annonce d’ailleurs une baisse de 30% en un an des vols à main armée dans la région. Patrick Brice, porte-parole des buralistes du Nord, sent «un vrai apaisement» et remarque «le travail effectué par la police sur le terrain»: «Nous avons des échanges avec les forces de l’ordre, déclare-t-il, ils nous conseillent sur la sécurité et le comportement à avoir en cas de braquage». Le patron de la police du Nord insiste sur la prévention: «Nous conseillons aux commerçants de ne pas réagir, mais de se concentrer  plutôt sur le physique des voleurs, leurs vêtements, leurs voitures. C’est idiot de s’exposer pour une dizaine d’euros», conclut-il.

Pas de répit pour les voleurs à main armée

Au cours de ces neuf derniers mois, la sûreté urbaine du Nord a mis sous les verrous 152 auteurs de vols à main armée. Le taux d’élucidation de ce type d’affaires est de 42%. Par rapport à 2013, la police du Nord constate une baisse de 30% des braquages. La baisse atteint les 50% pour les attaques de commerces. Les vols à main armée concernent aussi les particuliers: plus de la moitié des faits enregistrés ont été commis au domicile des victimes.