Ligue 1 : Lens n'est pas plus avancé

FOOTBALL Tenus en échec dimanche à domicile par Caen (0-0), les Sang et Or enregistrent un quatrième match d'affilée sans victoire...

Francois Launay

— 

Yoann Touzghar, l'attaquant lensois, face à Caen
Yoann Touzghar, l'attaquant lensois, face à Caen — F.LO PRESTI/AFP

Les Sang et Or s’essoufflent. Tenu en échec dimanche par Caen (0-0) au stade de la Licorne d’Amiens, le Racing enregistre un quatrième match d’affilée sans victoire en Ligue 1. Quatorzièmes, les Artésiens n’ont qu’un point d’avance sur Evian, 18e et premier relégable. Et vu ce qu’ils ont montré dimanche face aux Normands, les Nordistes peuvent être inquiets pour la suite. Sans idées et sans rythme, le Racing a souffert en première période face à des Normands mieux organisés.

La maladresse de Touzghar

Heureusement, Lens a montré un meilleur visage au retour des vestiaires mais le manque de réussite offensive, symbolisée par la maladresse de l’attaquant Yoann Touzghar qui a raté quatre grosses occasions, n’a pas permis aux Sang et Or de faire la différence dans ce match ennuyeux et fermé entre deux concurrents au maintien. « C’est une grosse déception. On a eu les meilleures situations en deuxième mi-temps. C’est le genre de match qu’il faut réussir à gagner. Yoann a eu les occasions pour marquer mais je ne veux pas l’incriminer. Il a des progrès à accomplir au niveau de la finition pour tuer les matchs. On est déçu sur le plan comptable même si on a retrouvé une certaine solidité défensive mais la Ligue 1, c’est l’efficacité», constate Antoine Kombouaré, l’entraîneur lensois. Toujours aussi courageux et solidaire, le Racing, à l’effectif réduit, est peut-être en train de toucher ses limites.