Lille se taille la part du lion dans l'éducation prioritaire

École Avec 41 réseaux «REP+» promis pour 2015, le Nord-Pas-de-Calais est la région la mieux dotée par le ministère de l'Éducation Nationale...

Olivier Aballain

— 

Dans le cadre des nouveaux rythmes scolaires, des enfants participent à  des ateliers dans une école maternelle à Lille, en septembre 2013.
Dans le cadre des nouveaux rythmes scolaires, des enfants participent à des ateliers dans une école maternelle à Lille, en septembre 2013. — M. LIBERT / 20 MINUTES

Cette fois l'académie de Lille sera mieux dotée que les autres. Selon la nouvelle carte des réseaux d'éducation prioritaire, dévoilée ce mardi par Najat Vallaud-Belkacem, le Nord-Pas-de-Calais devrait compter 41 réseaux d'accompagnement renforcé «REP+» en 2015, soit le total le plus élevé de France devant Créteil (36 REP+). Pour les réseaux «éducation prioritaire» classiques, Lille se classe 2e avec 76 REP simples contre 96 à Créteil.

Priorité aux difficultés sociales

Les réseaux sont structurés autour des collèges. La réforme initiée par Vincent Peillon en 2013 prévoit un accompagnement renforcé pour les élèves de 6ème (aide aux devoirs, soutien méthodologique ou tutorat), un encouragement à l'innovation pédagogique, et des primes augmentées pour attirer et garder les enseignants.

«Académie par académie, territoire par territoire, nous avons identifié» les endroits «où se concentrent le plus les difficultés sociales», a expliqué la ministre de l'Éducation Nationale. L'effort a été salué par Martine Aubry dès mardi après-midi: «Dans notre académie en effet, trop de jeunes sont dans des situations sociales difficile», déclare ainsi la maire (PS) de Lille dans un communiqué. «Leur avenir scolaire en pâtit souvent très gravement (...) Les moyens attribués sont donc les bienvenus et contribueront à œuvrer en faveur de l'égalité des chances».