Lille: Cyril Lignac organise un banquet «anti-gaspi» pour 5.000 personnes

SOCIÉTÉ Le chef médiatique a enrôlé quatre de ses collègues dans une action symbolique, mercredi, pour lutter contre le gapillage de denrées alimentaires. Le tout fera l'objet d'une émission sur M6 le 7 octobre...

Olivier Aballain

— 

Cyril Lignac aux fourneaux.
Cyril Lignac aux fourneaux. — Mathieu Cellard

C'est ce qu'on appelle mettre les petits plats dans les grands. Le chef Cyril Lignac organise mercredi à 18h, place du théâtre à Lille, un grand banquet solidaire pour lutter contre le gaspillage alimentaire. En compagnie de quatre autres chefs, dont le régional de l'étape Florent Ladeyn, il compte préparer 5.000 repas à partir de denrées «sauvées» du gaspillage alimentaire. Ouvert à tous, le «défi» fera l'objet d'une émission le 7 octobre à 20h50 sur M6.

Pourquoi avoir voulu attirer l'attention sur le gaspillage alimentaire?

Cela devrait être une priorité du moment. La quantité de denrées que l'on jette est impressionnante. Cela va des poireaux, endives, etc. que l'on ne ramasse pas à cause de la surproduction [le syndicat agricole FNSEA est partenaire de l'événement], jusqu'aux choses que l'on jette parce que la date est trop proche ou parce qu'on en a trop acheté... Si on gaspillait moins, on trouverait des produits moins chers: tout le monde y gagnerait.

Comment vous êtes-vous organisé pour réussir ce défi?

On y travaille depuis six à huit mois. Il y aura 200 bénévoles et collaborateurs mobilisés sur l'événement. On arrive et on s'installe dès mardi soir à Lille, et on commencera la cuisine mercredi matin.

Pour produire autant de repas, ne faudra-t-il pas faire un peu d'industriel?

Non mais vous rigolez? On va tout faire nous-mêmes, ça n'aura rien d'industriel, évidemment. Avec mes collègues on est mobilisés à fond pour réussir avec notre patte de chef. Il y en aura pour tout le monde, des plats avec viande, sans viande, végétariens, etc.

Pourquoi avoir choisi Lille pour ce banquet?

Et pourquoi pas? C'est près de Paris, dans une région où il y a de nombreux agriculteurs, c'est très bien, Lille.