Pollution aux poussières en Nord-Pas-de-Calais

ENVIRONNEMENT Depuis mardi soir, la concentration de poussières dans l'atmosphère a de nouveau dépassé le seuil réglementaire dans toute la région. Le Dunkerquois est particulièrement touché...

Olivier Aballain

— 

En cas de pic de pollution, la vitesse est réduite de 20 km/h, mais la mesure reste une recommandation.
En cas de pic de pollution, la vitesse est réduite de 20 km/h, mais la mesure reste une recommandation. — M. Libert / 20 Minutes

Avis aux poumons sensibles. Selon l'organisme Atmo Nord-Pas-de-Calais, le niveau de pollution aux poussières dans la région a dépassé le seuil réglementaire depuis mardi 21h. Les taux les plus élevés sont observés ce mercredi matin sur le littoral dunkerquois (74 microgrammes par m³ d'air pour une limite réglementaire à 50), mais c'est toute la région qui est concernée par ce phénomène. Le précédent épisode s'était étiré du 5 au 9 septembre.

D'après Atmo, les conditions météorologiques actuelles empêchent les polluants produits par l'industrie et la circulation automobile de s'évacuer dans la nuit, car une inversion de température s'est produit. Les températures les plus fraîches sont observées près du sol (c'est l'inverse habituellement), et cette couche froide bloque les polluants en bas au lieu de les laisser s'avacuer par le haut.

L'épisode de pollution devrait durer au moins toute la journée de mercredi, et le niveau d'alerte pourrait même être atteint sur l'agglomération dunkerquoise, d'après Atmo. Le Centre régional d'information routière recommande d'ores et déjà aux utilisateurs d'un véhicule personnel de réduire leur vitesse de 20 km/h ou de préférer le covoiturage, les transports en commun ou le vélo.