Le vin de terril vers sa première mise en bouteille

INSOLITE Deux mille pieds de vigne avaient été plantés en 2011 sur les pentes à 80% du «2bis» d'Haillicourt. La première récolte de ce «Charbonnay» devrait permettre aux passionnés nordistes, aidés d'un viticulteur charentais, de produire en novembre 175 bouteilles d'un vin blanc «très parfumé et vif»...

Olivier Aballain

— 

Haillicourt, le 21 octobre 2013. Premieres vendanges du raisin de la vigne plantee sur la face sud du terril.
Haillicourt, le 21 octobre 2013. Premieres vendanges du raisin de la vigne plantee sur la face sud du terril. — M.Libert/20 Minutes

Tout travail mérite salaire. Celui des viticulteurs amateurs de Haillicourt sera de goûter enfin aux premières bouteillles de leur vin de terril. Ils y travaillent depuis 2009. Six d'entre eux avaient même participé financièrement (4000€) à la mise en place de ce vignoble atypique en 2011.

Retrouvez ici le reportage de la première vraie récolte, fin octobre 2013.


Premières vendanges sur le terril d'Haillicourt par 20Minutes;

Un an après ces vendanges médiatiques, la vinification a fait son œuvre sur le jus produit par les petits raisins acidulés du chardonnay (la parcelle est plantée à 100% avec ce cépage bien adapté au climat de la moitié nord de la France).

Vers une extension du domaine

Résultat: selon la Voix du Nord, la mise en bouteille de ce vin blanc «très parfumé et vif» devrait pouvoir s'effectuer en novembre. Selon le quotidien régional, environ 175 bouteilles sont attendues de cette première «cuvée». Faute d'agrément des autorités (il n'y a pas d'appellation au nord de Paris), elles ne pourront être vendues. Mais l'aventure continue puisque les vignerons «audacieux» (du nom de leur asso) viennent, toujours selon la Voix du Nord, d'obtenir l'autorisation de planter 500 pieds de vigne supplémentaires sur un terrain exposé sud-ouest. Bientôt un vrai domaine.