Les Red Tigers ont collé une centaine d'affiches anti-Mammadov dans les rues de Lens
Les Red Tigers ont collé une centaine d'affiches anti-Mammadov dans les rues de Lens — Red Tigers

FOOTBALL

Ligue 1 : Des affiches anti-Mammadov placardées dans les rues de Lens

En placardant une centaine d'affiches samedi, le groupe de supporters des Red Tigers a tenu à faire part de son mécontentement envers l'actionnaire majoritaire du club...

«Hafiz m'a tué». C'est le message qui barre le visage d'Hafiz Mammadov sur la centaine d'affiches placardées depuis samedi dans les rues de Lens et même devant la Gaillette, le centre d'entraînement du RC Lens, installé à Avion. Cette action a été menée par les Red Tigers, le groupe de supporters le plus important du club nordiste. Mécontents des promesses non tenues par le propriétaire du club, qui n'a toujours pas versé les quatre millions d'euros promis en juillet dernier, les supporters ont décidé de réagir. «Ce n'est en aucun cas insultant, on a juste voulu faire des affiches sur un ton humoristique pour décrire la situation du club et de son actionnaire», explique Pierre, l'un des responsables des Red Tigers.

D'autres actions prévues

«Le but, c'est de faire parler. L'actionnaire n'est pas forcément fiable. Il a beau avoir mis des millions la saison dernière (20 millions d'euros investis en juillet 2013) pour sauver le Racing, ça ne sert à rien si c'est pour l'enfoncer encore plus derrière. On voulait juste faire passer un message. Ça fait trois mois qu'on ne nous dit rien. On s'est dit qu'il fallait réagir», justifie le supporter. Et cette campagne ne restera pas sans suite. Les Red Tigers réfléchissent déjà à d'autres actions critiques envers la politique du club dans les prochaines semaines.

Dirigeants critiqués, joueurs encensés

Paradoxalement, s'ils en veulent au propriétaire du club, ils encensent les performances de leur équipe, neuvième de Ligue 1 après un excellent début de saison. Et prévoient...des actions positives pour soutenir leur équipe. «On va aussi faire des actions pour montrer notre soutien aux joueurs à qui on souhaite tirer notre chapeau. Ils arrivent à avoir des résultats alors que la situation n'est pas évidente pour eux», assure Pierre. Reste que cette campagne anti-Mammadov ne plaît pas à la direction du club. Vendredi, Gervais Martel, le président lensois, rappelait encore que sans l'aide de l'actionnaire il y a un an, le club n'existerait plus. Interrogé ce lundi sur les affiches affichées par les Red Tigers, le RC Lens n'a pas souhaité réagir.