Ligue 1 : Lille, un leader aux deux visages

FOOTBALL Vainqueur dimanche à domicile de Nantes (2-0), le Losc prend la tête du championnat...

Francois Launay

— 

Le Lillois Divock Origi félicité par ses coéquipiers après son but face à Nantes
Le Lillois Divock Origi félicité par ses coéquipiers après son but face à Nantes — F.Lo Presti / AFP

«Docteur Jekyll et Mister Hyde». A l'issue de la victoire face à Nantes, René Girard, l'entraîneur du Losc, a parfaitement résumé le match de son équipe.  Inoffensif, sans rythme ni idées en première mi-temps, le Losc s'est réveillé dès le retour des vestaires pour battre Nantes et prendre la tête de la Ligue 1. Trois victoires, deux nuls et un seul but encaissé; le club nordiste n'est pas premier par hasard en ce début de saison. Sur le papier, tout va bien dans le meilleur des mondes. 

Les sifflets du public

Sauf que Lille est contrarié. Dépassé en première mi-temps par des Nantais mieux organisés, les Nordistes sont rentrés aux vestiaires sous les sifflets de leurs supporters. Une attitude qui a énervé Florent Balmont ««C’est dommage de venir au stade pour siffler. Le public doit nous soutenir. On n’est pas des tricheurs, on se bat sur le terrain. Entendre un joueur se faire siffler, ça me gonfle», a lâché le milieu de terrain lillois qui a affiché ouvertement son soutien à Marvin Martin.

Le coup de gueule de Réné Girard

Absent depuis un mois pour blessure, le milieu de terrain a été aligné d’entrée dimanche par René Girard. Mais sa prestation fantomatique a conduit le coach nordiste à le remplacer à la pause par Ronny Lopes. Résultat : deux buts en deux minutes dès le retour des vestiaires par Origi (46e) et...Lopes (48e) et un visage bien plus conquérant à des années lumière de celui affiché en début de rencontre. La patte de René Girard qui a sérieusement secoué ses joueurs à la pause. «J’ai mis les joueurs devant leurs responsabilités. J’ai été virulent à la mi-temps car il fallait remettre les choses à l’endroit» , explique le technicien nordiste. Malgré un jeu sur courant alternatif, malgré le cas Marvin Martin toujours aussi énigmatique, malgré les sifflets de son public, Lille est leader de Ligue 1. Les critiques peuvent continuer, le Losc a désormais le classement avec lui. Le meilleur des arguments dans le foot.