Perquisition de la brigade financière chez Energy Plast

ENQUÊTE a perquisition après les dénégations. Une poignée d'enquêteurs de la brigade financière de la police judiciaire de Paris s'est rendu hier sur le site d'Energy Plast, à Hénin-Beaumont. La veille, la direction de Samsonite, ancien propriétaire de l'us...

©2006 20 minutes

— 

La perquisition après les dénégations. Une poignée d'enquêteurs de la brigade financière de la police judiciaire de Paris s'est rendu hier sur le site d'Energy Plast, à Hénin-Beaumont. La veille, la direction de Samsonite, ancien propriétaire de l'usine finalement placée en liquidation judiciaire le 15 février, avait réfuté les accusations portées par le comité d'entreprise. Dénonçant une cession frauduleuse du site à deux repreneurs en août 2005 aux seules fins d'éviter un plan social, le comité d'entreprise en a demandé l'annulation devant le tribunal de grande instance de Paris. C'était l'objet de la visite d'hier.« Nous sommes venus récupérer des documents portant sur cette cession et certains éléments sur la reprise [par deux investisseurs] », a précisé la brigade financière. L'examen des papiers et documents informatiques stockés sur place a duré toute la journée. En outre, plusieurs responsables de l'usine ont été entendus par les enquêteurs, dont le directeur général et le comptable. La décision du tribunal de grande instance de Paris est attendue le 13 mars.