Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
BASKETLille, nouvelle capitale du sport français

Lille, nouvelle capitale du sport français

BASKET
Choisie pour organiser la phase finale de l'Euro 2015, le stade Pierre Mauroy va devenir l'un des lieux emblématiques du sport français...
Le stade Pierre Mauroy en configuration "boite à spectacles" pour le concert de Rihanna.
Le stade Pierre Mauroy en configuration "boite à spectacles" pour le concert de Rihanna. - M.Libert/20 Minutes
François Launay

François Launay

La métropole lilloise a touché le gros lot. Choisi lundi pour organiser la phase finale de l’Euro 2015 de basket, le stade Pierre Mauroy de Villeneuve d'Ascq va définitivement passer dans une autre dimension. Des huitièmes de finale à la finale, l’enceinte nordiste va accueillir en septembre 2015 tout le gratin européen du basket à commencer par l’équipe de France. Sous la houlette de Tony Parker, les Bleus, tenants du titre, viendront dans le Nord pour décrocher leur qualification aux Jeux Olympiques de Rio. De quoi donner un coup de projecteur immense au stade Pierre Mauroy qui sera transformé pour l’occasion en Arena couverte de 27.000 places, soit la plus grande salle indoor de France, très loin devant le Palais Omnisports de Bercy (13.000 places) actuellement en travaux. «C’est un grand sentiment de fierté pour toute la métropole lilloise. Ça montre que le stade Pierre Mauroy est désormais reconnu de façon internationale. Les élus peuvent être fiers d’avoir voté pour ce stade multifonctionnel», se réjouit Dany Wattebled, vice-président chargé des sports à Lille Métropole.

La finale de la Coupe Davis fin novembre?

Utilisé toute l’année par le Losc, le stade est en train de devenir la nouvelle cathédrale du sport français. Que ce soit en rugby (France-Argentine 2012, demi-finales du Top 14 2014), en foot (France-Jamaïque 2014, six matchs de l’Euro 2016), en basket (Euro 2015) mais aussi en handball (rencontres du Mondial 2017). Et ce n’est pas terminé car une belle surprise pourrait avoir lieu dans deux mois. C’est simple, si l’équipe de France de tennis s’impose ce week-end en demi-finales de la coupe Davis face à la République Tchèque, elle devrait jouer la finale de la compétition au stade Pierre-Mauroy à condition que la Suisse de Roger Federer élimine dans le même temps l'Italie. De quoi définitivement installer l'enceinte lilloise comme l'une des grandes références du sport français.

Le sport plus fort que les concerts

Décrié à ses débuts pour son coût (officiellement 324 millions d’euros), les conditions du choix du projet par les élus mais aussi ses problèmes de chauffage qui ont conduit en 2013 à l’annulation du concert de Dépêche Mode, le stade Pierre Mauroy, inauguré en août 2012, a mis du temps pour répondre aux attentes. Initialement prévue pour accueillir des grands concerts, la «boîte à spectacles», configuration indoor de 27 000 places, fait surtout la part belle au sport. C’est simple en deux ans d’existence, le stade n’aura accueilli que trois concerts (Stars 80, Rihanna et Patrick Bruel) Dans le même temps, l’enceinte a ou va accueillir tout le gratin du sport français. «Il y a eu des loupés au départ pour les concerts mais si le sport peut être un vecteur pour le spectacle, ce ne serait pas mal», espère Dany Wattebled. C'est plutôt bien parti.