Pollution: la Braderie de Lille sous les poussières

ENVIRONNEMENT Une alerte de pollution aux possières a été déclenchée samedi sur tout le Nord-pas-de-Calais. Dans la métropole lilloise, l'afflux de véhicules en pleine Grande Braderie, combiné à un plafond nuageux très bas, n'arrange pas le phénomène...

Olivier Aballain

— 

En cas de pic de pollution, la vitesse est réduite de 20 km/h, mais la mesure reste une recommandation.
En cas de pic de pollution, la vitesse est réduite de 20 km/h, mais la mesure reste une recommandation. — M. Libert / 20 Minutes

Un épisode de pollution aux poussières a démarré vendredi à 11h du matin dans toute la région Nord-Pas-de-Calais. Il s'est renforcé samedi vers la mi-journée en franchissant le seuil d'alerte (80 microgrammes de poussières par mètre cube d'air), selon un communiqué de l'association Atmo Nord-Pas-de-Calais.

«Cet épisode de pollution s’explique par des masses d’air chargées en polluants, qui sont arrivées sur la région par vent d’est, auxquelles se sont ajoutées les productions locales de polluants», précise l'organisme. L'afflux de véhicules à l'occasion de la Braderie de Lille n'a visiblement pas arrangé la situation: la station de surveillance de qualité de l'air de Roubaix est celle où le taux de poussières était le plus élevé de la région hier (92,4 µg/m³ d'air).

Poursuite de l'épisode ce dimanche

 

Logiquement, le centre information routière recommande aux automobilistes de diminuer la vitesse de leur véhicule de 20km/h sur les axes routiers et autoroutiers de la région. En raison des conditions météorologiques actuelles (masse d'air très stable), les polluants ne se dispersent que difficilement. Atmo a donc maintenu le niveau d'alerte ce dimanche malgré une légère décrue (70µg/m³ d'air à Roubaix à 9h00).

En revanche, l'arrivée du vent devrait faire décroître les concentrations lundi.

MAJ 12h30 : infos du dimanche