Il est candidat libre, Max-André

SERIE Suspendu de l’UMP, Max-André Pick se présente aux législatives dans la 7e circonscription (Roubaix)…

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Dans son lit, le soir, c'est le dernier bouquin sur Sarko qu'il feuillette avec admiration. Pourtant, Max-André Pick a été suspendu de l'UMP. La faute à Salem Kacet, candidat investi par le parti dans la 7e circonscription (Roubaix) en vue des législatives. La faute surtout à Max-André Pick qui a choisi de s'y présenter quand même en candidat libre.

…Toute cette semaine, retrouvez les portraits de candidats indépendants aux législatives sur 20minutes.fr…

Large front, sourire charmeur, le Roubaisien de 48 ans en a eu marre de se faire débarquer. Multirécidiviste : en 2002, il avait déjà chauffé la place de député pendant la campagne avant de la céder à Francis Vercamer (UDF) qui l'avait emportée. «Cantonales, régionales : on m'avait promis des compensations», avoue-t-il naïvement. Salem Kacet, l'opposant, s'engouffre dans la brèche : «Il n'a pas encore compris? C'est parce qu'il est incapable de gagner.»
Non, il n'a pas compris.

Déterminé à aller au bout, il met en avant son expérience de militant née lors d'une balade à mobylette. C'était en 1974. Un pot de colle sur le guidon. Les affiches de Chaban-Delmas dans la sacoche. «Je ne vais pas changer de ligne maintenant», clame-t-il.Certains militants y croient. D'autres hésitent. «Ils choisiront, tranche Thierry Lazarro, secrétaire fédéral de l'UMP du Nord. Et ils verront qu'un candidat investi a plus de chances de l'emporter qu'un candidat dissident.»

Vincent Vantighem