Ligue 1 : La colère gronde chez les supporters lensois

FOOTBALL Devant la situation économique incertaine du club, les supporters du RC Lens se posent des questions qui restent pour l'instant sans réponse...

Francois Launay

— 

Des supporters du racing Club de Lens (RCL) dans les tribunes du stade Bollaert.
Des supporters du racing Club de Lens (RCL) dans les tribunes du stade Bollaert. — M.LIBERT/20MINUTES

Trop de silence, trop de faux espoirs, trop d’attente: les supporters du RC Lens en ont ras le bol. Euphoriques le 16 mai dernier, le soir de la montée en Ligue 1, les fans des Sang et Or vont depuis de désillusion en désillusion. Si sportivement le club se porte bien en ce début de saison avec six points en quatre matchs et une honorable onzième place au classement, la situation économique du club n’en finit plus d’inquiéter l’un des meilleurs publics de France. Interdit de recrutement, le club lensois n’a toujours pas vu la couleur des 4 millions d’euros promis en juillet par Hafiz Mammadov, le propriétaire du club. En attendant, le mercato est passé et le Racing devra faire sans recrues, au mieux, jusqu’en janvier. Du côté du club, le silence est de mise. Aucune communication officielle excepté un communiqué de quelques lignes pour acter l’absence de recrutement. Un silence pesant qui inquiète les supporters. Certains d’entre eux se sont même regroupés au sein du collectif Lens 2.0 pour interpeller les dirigeants nordistes.

Le silence pesant des dirigeants

A travers deux communiqués publiés sur une page Facebook qui a déjà attiré plus de 2700 fans en deux jours, ces fans lensois, qui n’appartiennent à aucun groupe, font part de leur désarroi. «On est une bande d’internautes qui cherche à avoir des retours de la part du club. On a posé des questions ouvertes sur le manque de communication, sur l’absence de recrutement, sur le risque de dépôt de bilan annoncé par le président de la DNCG. On veut des réponses et savoir ce qu’il en est car aujourd’hui on ne sait pas où on va» explique Guillaume Real, l’un des fondateurs du collectif. Si les communiqués " ont été reçus, vus et lus par le club» affirme le supporter, le Racing n’a toujours pas répondu officiellement aux inquiétudes.

La fronde s'étend aux groupes de supporters

Des reproches que font aussi deux groupes de supporters influents du RC Lens. Dans des communiqués distincts, les North Devils et les Red Tigers demandent la même chose: une prise de parole officielle d’Hafiz Mammadov sur la situation du club. Les Red Tigers affirment notamment que «le partenariat Mammadov-Martel n’est pas fiable» et appellent «tous les amoureux du Racing à réagir». La fronde monte de plus en plus et seul Gervais Martel semble en mesure de l’éteindre. Sauf que pour l’instant le président lensois se fait très discret au risque de faire monter encore plus la contestation.