Environ 14.000 personnes au départ des courses de la braderie de Lille

Braderie 2014 Pour la 29e édition du semi-marathon de la braderie, il y aura peu de nouveautés mais toujours autant de monde...

Mikael Libert

— 

Les traditionnelles courses de la braderie de Lille rassemblent beaucoup de monde.
Les traditionnelles courses de la braderie de Lille rassemblent beaucoup de monde. — M.Libert/20 Minutes

Avant de chiner, il faut suer. Samedi matin, avant le coup d’envoi officiel de la plus grande brocante de France, environ 14.000 coureurs prendront le départ du semi-marathon et du 10km de la braderie.

Dans leur forme actuelle, ces courses existent depuis 29 ans. Avant 1995, il y avait un marathon, «mais cela durait trop longtemps, confie un membre de l’organisation, les derniers coureurs arrivaient au milieu des bradeux.»

Participation internationale

L’attrait de ces deux épreuves est croissant d’année en année pour les amateurs comme pour les professionnels. Les raisons de ce succès sont multiples. D’abord il y a l’aspect convivial et festif qui génère un bouche-à-oreille conséquent: «De plus en plus de personnes viennent déguisées» sourit l’organisateur.

Mais surtout, pour les professionnels, c’est aussi l’occasion de se tester sur un des circuits les plus rapides de l’hexagone. En 2011, le Kenya a envoyé ses athlètes sur le semi-marathon pour faire sa sélection pour les championnats du Monde. En 2013, c’est l’équipe nationale du Japon qui a fait une apparition très remarquée. L'aspect financier aussi peut jouer: outre la prime à la victoire (3000€ maxi), il y a celle du record de l'épreuve (7000€) établi en 2012, tout près (à 42" !) du record du monde dont la marque rapporterait 25.000€ à son nouveau détenteur.

En pratique

Deux nouveautés de cette année: l’organisation a décidé d’abandonner la rue de Paris, trop exiguë, pour installer la ligne d’arrivée. Les coureurs termineront les épreuves sur le boulevard Denis Papin, après la Porte de Paris. Par ailleurs, le parvis de la mairie n’accueillera plus le ravitaillement et les vestiaires, ceux-ci étant délocalisés à la gare Saint Sauveur. Les parcours ne changent pas.

En théorie, les courageux peuvent normalement s’inscrire sur le site internet du semi-marathon. En pratique, toutes les inscriptions web sont closes. Mais les retardataires peuvent encore s’inscrire en se rendant sur place, à la gare Saint Sauveur. Attention, là aussi le nombre de dossards est limité (800 personnes). Le prix de l’engagement pour le semi-marathon est de 21€ contre 17€ pour le 10km.

Et enfin pour ceux qui voudraient participer, mais sans courir, il est toujours possible de rejoindre l’équipe des quelques 700 bénévoles qui travaillent sur l’événement. L’organisation est toujours en quête de bonnes volontés, notamment pour des postes de signaleurs (contact: isabellec@luc.asso.fr).