Pourquoi les routes nordistes tuent-elles encore autant?

TRANSPORTS Contrairement à la tendance nationale (-11,6% de tués en juillet), la mortalité routière est en hausse dans le Nord. Le bilan très lourd du mois d'août (6 tués) porte le total à 44 morts depuis le début d'année, contre 40 à la fin août 2013...

Olivier Aballain

— 

Une automobiliste subit un contrôle d'alcoolémie à l'aide d'un alcootest numérique.
Une automobiliste subit un contrôle d'alcoolémie à l'aide d'un alcootest numérique. — M.Libert/20 Minutes

En annonçant des contrôles routiers renforcés sur tout le département, le Préfet du Nord a décidé de réagir face aux mauvais chiffres de mortalité routière enregistrés depuis le début de l'année. Avec 44 tués depuis janvier, le Nord connaît une hausse qui s'accélère en août (6 morts). De son côté, le Pas-de-Calais (39 tués en 2014 contre 43 à la même date 2013) est en ligne avec la tendance baissière déclarée au niveau national.

L'alcool, les drogues... et le clignotant

«On a beaucoup insisté sur la vitesse, le message est passé. Mais il reste encore des comportements à risque, notamment sur l'alcool et les drogues». Jacky Maréchal, directeur de la sécurité routière pour le Nord, a donc encore du pain sur la planche. L'ancien policier regrette aussi la sous-utilisation du clignotant lors des changements de direction, une cause fréquente d'accidents déjà relevée en juin par la Préfecture du Nord. Le Préfet annonçait alors son intention de réprimer «avec la plus grande fermeté» les infractions constatées.

MÀJ 16h15: Quant à l'Union des voyageurs du nord (UVN), elle profite de twitter pour donner aussi son avis sur la question: