Démission du gouvernement: Martine Aubry reste silencieuse

POLITIQUE L'ancienne ministre du Travail se refuse à tout commentaire sur la démission du gouvernement Vall, mais l'un de ses proches monte au front...

Olivier Aballain
— 
La maire de Lille, Martine Aubry, est hostile au projet.
La maire de Lille, Martine Aubry, est hostile au projet. — M.Libert/20 Minutes

Martine Aubry était sortie de sa réserve en juillet, après deux ans de soutien officiel au gouvernement. Cette fois, elle reste en retrait.

La maire de Lille gardera le silence sur la démission de Manuel Valls et la constitution en cours d’un nouveau gouvernement autour du premier ministre. «Elle ne s’exprimera pas pour le moment» a indiqué son cabinet ce matin à 20 Minutes. Quant à une entrée au Gouvernement, BFM a (re-)posé la question:

 

Souvent citée comme l’une des inspiratrices du mouvement des députés frondeurs à la gauche du PS, Martine Aubry ne s’était, jusqu’en juillet, jamais départie d’un soutien officiel «à la réussite de François Hollande» et du gouvernement socialiste. Agacée par la réforme territoriale, elle a changé le 18 juillet de ton lors d’une conférence de presse organisée avec huit élus nordistes.

«Un raidissement»

Aujourd’hui c’est l’un de ces soutiens nordistes, le député européen Gilles Pargneaux, qui commente le remaniement. «C’est une riposte logique, institutionnellement, très Ve République. Mais c’est un raidissement mal venu, politiquement», critique celui qui dirige la fédération PS du Nord, l’une des plus grosses de France. «Aujourd’hui nous avons quand même une partie des députés qui critiquent la politique d’austérité qui nous mène dans le mur, ainsi que le numéro trois des primaires socialistes (Arnaud Montebourg) et le numéro deux (Martine Aubry), et Benoît Hamon. On pouvait s’attendre à un infléchissement dans leur sens, mais non…»