Plaidoyer pour une fusion entre le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie

POLITIQUE Trois députés UMP ont écrit au gouvernement et au président de la République pour demander un rattachement qu’ils jugent «cohérent»…

A Lille, Gilles Durand

— 

L’UMP Gérald Darmanin, à gauche, milite pour une fusion de la Picardie et du Nord Pas-de-Calais
L’UMP Gérald Darmanin, à gauche, milite pour une fusion de la Picardie et du Nord Pas-de-Calais — Mickaël Libert / 20 Minutes

Ils veulent le rattachement de la Picardie au Nord-Pas-de-Calais. A l'occasion du débat territorial qui s'annonce cette semaine à l’Assemblée nationale, trois députés UMP, Daniel Fasquelle (Pas-de-Calais), Gérald Darmanin (Nord) et Tokia Saïfi (Eurorégion) ont écrit, lundi, au Président de la République et au Premier ministre pour demander cette fusion.

Leurs vœux ont peut-être été entendus. Le groupe socialiste proposera une nouvelle carte avec un regroupement des deux régions.

A cause du Front national

«Nous défendront les amendements qui concrétiseront cette fusion primordiale pour l'avenir de nos populations, soulignent, ce mardi, les trois députés dans un communiqué de presse. Une grande Région cohérente culturellement, avec le même patois, géographiquement, historiquement et économiquement saura s'imposer dans le concert de la nouvelle carte territoriale dessinée par le Gouvernement et saura défendre ses intérêts au niveau européen.»

Pour le député-maire de Tourcoing, Gérald Darmanin, c’est un calcul politique qui a empêché cette fusion. «Le Front national a fait des bons scores en Picardie et dans le Nord -Pas-de-Calais. Il y avait une crainte qu’elle basculent politiquement en 2015», assure-t-il. Crainte relayée par certains députés socialistes du Nord, comme Bernard Roman ou Rémy Pauvros. «Mais il ne faut pas regarder la prochaine élection, souligne Gérald Darmanin. Il faut avoir une vision plus large, à 30 ou 50 ans. La fusion entre la Picardie et la Champagne-Ardenne n’a aucun sens.»