La caravane de l'entreprise nordiste Doublet a pris le départ

— 

Le départ du convoi, devant le siège nordiste de l'entreprise Doublet.
Le départ du convoi, devant le siège nordiste de l'entreprise Doublet. — M.Libert / 20 Minutes

Depuis treize ans, ASO, organisateur du Tour de France, confie à Doublet la charge d'installer les barrières de sécurité sur les 25 derniers kilomètres de chaque étape. Mercredi matin, un convoi de 13 camionettes et 6 semi-remorques à quitté le siège de la société, à Avelin, en direction de l'Angleterre. Pendant quatre semaines, les 80 équipiers vont parcourir 5 000 kilomètres, porter 450 barrières et peindre 2 730 m2 de marquage sur les routes. « Les barrières pèsent 30 kg, c'est un travail très physique », confie Marie Ledet, chargée de communication. Benjamin, 27 ans, rempile pour la quatrième fois : « Oui, le travail est éprouvant, sourit-il, mais l'ambiance est bonne. Et c'est gratifiant de participer au deuxième événement sportif mondial.» M. L.