Martine Aubry et le consul d'Algérie espèrent une «belle soirée»

SPORTS Un communiqué commun a été publié pour appeler à fêter les matchs de l'Algérie et de la France dans le calme...

Olivier Aballain

— 

Algerian soccer fans cheer after tgeir team's World Cup victory over South Korea in Lille, North of France. Algeria won its first World Cup game in 32 years by defeating South Korea 4-2. Lille, FRANCE- 22/06/2014
Algerian soccer fans cheer after tgeir team's World Cup victory over South Korea in Lille, North of France. Algeria won its first World Cup game in 32 years by defeating South Korea 4-2. Lille, FRANCE- 22/06/2014 — SIPA

Deux équipes en 1/8e de finale, deux bonnes raisons de faire la fête. La maire de Lille et le consul général d’Algérie à Lille ont signé ensemble un communiqué de presse pour appeler les supporters des Bleus et des Fennecs à se réjouir avec un «comportement citoyen».

Martine Aubry et Boudjema Rouibah estiment que ce lundi soir «les Français d’origine algérienne et les Algériens de France auront les yeux et le cœur» tournés vers France-Nigéria et Algérie-Allemagne. Mais ils précisent: «Le football, comme tous les sports, doit rester un événement qui nous rassemble», allusion aux incidents qui ont suivi les deux derniers matchs de l’Algérie dans certains quartiers.

Les Algériens «montrés du doigt»

«Les violences de la semaine dernière, commises par quelques individus, sont inacceptables et doivent être sanctionnées, indiquent le communiqué commun. Elles ternissent la grande fête que doit être le Mondial et donnent une image négative de nos villes». A Roubaix notamment, un hélicoptère avait été déployé et une quinzaine d’interpellations avaient eu lieu après la qualification de l’Algérie, dans la nuit du 26 au 27 juin.

De nombreux supporters algériens ont sévèrement condamné ces débordements, comme le rappelle d’ailleurs le communiqué commun de ce lundi: «La communauté algérienne qui, comme tout un chacun, condamne ces actes insupportables est injustement montrée du doigt dans sa globalité et s’en indigne à juste titre».