«Je ne m'investis pas pour faire beau»

BASKET Le joueur nordiste Nando de Colo, explique pourquoi il a décidé de devenir actionnaire d'Orchies...

Propos recueillis par François Launay
— 
Le joueur de NBA, Nando de Colo, devient actionnaire du basket Club d'Orchies (59).
Le joueur de NBA, Nando de Colo, devient actionnaire du basket Club d'Orchies (59). — M.Libert/20Minutes

Champion d'Europe 2013 et joueur NBA aux Toronto Raptors, Nando De Colo est l'une des stars du basket français. Originaire d'Arras, l'arrière a décidé de faire un clin d'œil à ses origines en décidant d'investir à Orchies, pourtant relégué en Nationale 1 (troisième niveau national). Actionnaire minoritaire du club, il nous explique pourquoi il a choisi le BCO.

Pouvez-vous expliquer le sens de votre investissement?

Je suis originaire du Nord et ça me fait plaisir de pouvoir aider un club de la région. Je n'ai pas juste envie de mettre mon nom. Je veux m'investir dans tous les projets du club et apporter mon expérience.

Pourquoi Orchies et pas un autre club régional?

Parce que les dirigeants d'Orchies sont venus me voir en premier. Quand il y a un bon projet, il faut savoir le saisir. Nos rendez-vous se sont très bien passés, j'ai compris comment fonctionnait le club. Maintenant, on va essayer de faire le maximum pour faire quelque chose de grand ici. Et puis, j'ai aussi grandi avec Orchies à travers l'USVO, le club de basket féminin que soutenaient mes trois sœurs.

Comment voyez-vous votre collaboration avec le club?

Il va y avoir des liaisons entre Orchies et là où je serai la saison prochaine. Je ne m'investis pas pour faire beau. Dès que j'aurai des choses à dire, je les dirais. Par exemple, je donnerai mon avis sur le recrutement. Je connais des joueurs et je suis capable de dire si un tel ou un tel est intéressant. Le premier objectif de construire une bonne équipe.

>> Retrouvez 20 Minutes Lille sur Facebook et Google+

■ Sur la trace des Parker, Diaw et Batum

Nando De Colo n'est pas le premier basketteur de sa génération à investir dans le basket. Comme lui, trois autres champions d'Europe ont un rôle direct dans le basket français. Sacré champion NBA avec les Spurs, Tony Parker est aussi le président et l'actionnaire majoritaire de Villeurbanne (Pro A). Boris Diaw est lui le président des JSA Bordeaux qui évoluent en Nationale 1. Quant à Nicolas Batum, il s'est investi dans le club de Caen qui joue en Nationale 2.