Le millefeuille territorial reste vert avec l’ENLM

POLITIQUE La gouvernance de l’espace naturel métropolitain est visée...

Olivier Aballain
— 
Le relais nature du parc de la Deûle de l'espace naturel Lille Métropole à Santes.
Le relais nature du parc de la Deûle de l'espace naturel Lille Métropole à Santes. — M.Libert/20Minutes

Chassez le naturel, il revient au galop. A Lille Métropole aussi, la réduction du millefeuille territorial est une priorité. Mais, pour certains élus, elle a déjà du plomb dans l’aile, vu la gouvernance mise en place à l’Espace naturel métropolitain (ENLM). Dans la ligne de mire: les indemnités du président et des douze vice-présidents de ce syndicat mixte. Une pilule à 125.000€ annuels qui passe mal.

«Un travail à temps plein»

«Je me suis demandée si j’avais raté un épisode», confie une représentante lilloise à l’ENLM. L’un de ses collègues va plus loin: «Leur maintenir des indemnités alors que les communes vont devoir contribuer davantage cette année, ça fait mauvais genre.» L’élue rappelle que les conseillers communautaires touchent déjà 1064€ bruts pour leur mandat à Lille Métropole. Sauf que, pour l’ancien président de l’ENLM, Slimane Tir, diriger cette structure «est un vrai travail à temps plein». Il rappelle au passage que les parcs gérés par le syndicat mixte ont attiré 2,7 millons de visiteurs en 2013. Mais pour Jacques Houssin, maire UMP de Verlinghem, «il y a une réflexion à mener dans les syndicats mixtes. Toutes les communes adhérentes à l’ENLM le sont aussi à Lille Métropole, pourquoi conserver un double système?» Lille Métropole a d’ailleurs prévu de ne pas rémunérer ses représentants dans les neuf Sociétés d’économie mixte et Sociétés publiques locales où elle siège. Contacté par 20 Minutes, le président de l’ENLM, Jacques Ducrocq, n’a pas donné suite.

>> Retrouvez 20 Minutes Lille sur Facebook et Google+

Indemnités

Le président de l’espace naturel métropolitain (ENLM) touche 1422€ d’indemnités, et les vice-présidents 710€ chacun. L’ENLM employait 88 salariés en 2013 pour animer 1300 ha d’espaces.