Sur le parc Eurasanté, l'école voit un peu plus loin

ÉDUCATION n établissement tout neuf a été inauguré mardi à Loos...

Olivier Aballain

— 

Yassine, Clara et Sofiane étudient les mathématiques dans le nouveau bâtiment de l'ERDV à Loos.
Yassine, Clara et Sofiane étudient les mathématiques dans le nouveau bâtiment de l'ERDV à Loos. — M. Libert / 20 Minutes

L'équipement sort de l'ordinaire, comme les élèves qui le fréquentent. L'Ecole régionale des déficients visuels (ERDV) a été inaugurée, mardi, en bordure du parc Eurasanté, à Loos. Ici, plus de 130 élèves aveugles ou malvoyants retrouvent, du CP au bac pro, des conditions idéales pour suivre une scolarité normale. Un dispositif rare (il n'existe que trois écoles de ce type en France) qui complète les efforts de l'Education nationale sur le handicap.

«Les élèves progressent vite»

«Nous avons écouté les familles pour adapter le projet initial, confie l'architecte Benoît Villesange, qui travaille depuis 2006 sur le projet. Par exemple, nous avions imaginé des couloirs courbes… Mais on a compris que cela perturberait les élèves.» Au contraire, les parcours sont matérialisés au sol par un carrelage tactile étudié. De même, les couleurs des murs et des portes ont été choisies pour renforcer les contrastes. «Avec un équipement et des conditions d'enseignement aussi adaptées, les élèves progressent vite, et ils reprennent confiance», commente Laurent Garcia, instituteur de CM1. Sous sa direction, Yacine, Clara et Sofiane découvrent le calcul des surfaces en petit groupe. «Dans mon école d'avant, je voyais trop mal ce qui était écrit au tableau», témoigne Yassine. La construction du bâtiment, a coûté 37,8 millions d'euros, financés totalement par le conseil régional (36,1 millions) et l'association des parents d'enfants aveugles (ANPEA). «Cette école fait partie des projets qui améliorent notre façon de vivre ensemble. Nous pouvons être fiers de nous», estime Daniel Percheron, président (PS) du conseil régional.