Les permis de conduire délivrés au ralenti

SOCIÉTÉ Les auto-écoles reprochent des délais trop longs à la préfecture...

Gilles Durand

— 

Un élève d'une auto école passe l'épreuve du plateau pour le permis moto.
Un élève d'une auto école passe l'épreuve du plateau pour le permis moto. — M.Libert/20 Minutes

Les auto-écoles souhaiteraient que la préfecture frôle davantage l'excès de vitesse. En cause, les inscriptions au permis de conduire dont les délais de validation se sont allongés depuis le mois de février. «Il y a désormais trois mois d'attente à Lille, contre quinze jours à Douai ou Valenciennes. C'est beaucoup trop long et cela pénalise les élèves. Ils sont prêts à passer le code et la conduite et se voient bloqués à cause des lenteurs administratives», dénonce Pascal Maero, gérant d'une auto-école à Villeneuve-d'Ascq et porte-parole du syndicat Conseil national des professions de l'automobile (CNPA). Environ 300 auto-écoles seraient touchées par ce problème.

«Les délais d'attente devraient rapidement baisser»

La préfecture livre son explication: «Dans le cadre des nouveaux permis de conduire, un nouveau formulaire est réclamé aux candidats. Cette formalité supplémentaire a été refusée par les organisations syndicales des exploitants d'auto-écoles au motif que l'Etat demandait aux exploitants d'assumer une charge administrative supplémentaire. A ce jour, deux tiers des dossiers rendus par les inspecteurs pour enregistrement sont incomplets.» Le fonctionnement des services s'en trouve perturbé, selon la préfecture, qui a dû faire appel à des vacataires pour résorber le surplus de travail. Une réunion entre les inspecteurs, la préfecture et les représentants des auto-écoles a eu lieu en avril. «Les délais d'attente devraient rapidement baisser, les dossiers sont mieux remplis», pronostique la préfecture. «Il serait temps car on envisage une action pour dénoncer cette situation», prévient Pascal Maero.

>> Retrouvez 20 Minutes Lille sur Facebook