Le Nord, une terre rare ?

RECYCLAGE La filière régionale mise sur les métaux stratégiques...

Gilles Durand
— 
L'usine Nyrstar à Auby (59) a mis en place un système de récupération de l'indium.
L'usine Nyrstar à Auby (59) a mis en place un système de récupération de l'indium. — M.Libert/20Minutes

Le recyclage en renfort de la réindustrialisation. A Lesquin, la société Envie 2E vient d'installer une ligne de récupération des métaux stratégiques dans les écrans plats des téléviseurs ou portables usagés. «Nous allons pouvoir capter les cristaux liquides et l'indium contenus dans ces produits et les revendre sur le marché», explique-t-on chez Envie 2E. La démarche s'inscrit dans la stratégie du pôle de compétitivité régional Team2, chargé, depuis quatre ans, de développer le revalorisation des déchets, notamment industriels.

Enjeu économique énorme

«La région a un atout important à jouer dans le recyclage de ces métaux stratégiques et des terres rares, car elle concentre le plus d'unités de recyclage en Europe», souligne Christian Traisnel, directeur de Team2. L'enjeu économique est énorme : la demande ne cesse d'évoluer alors que les gisements s'épuisent ou sont bloqués pour des raisons politiques.

Ainsi, la Chine détiendrait la quasi-totalité de la production mondiale de terres rares qui s'élève à 140.000 tonnes par an. En 2015, la demande atteindra 185.000 tonnes. Dans un contexte où ces matériaux sont de plus en plus importants pour les technologies du futur et de plus en plus difficiles d'accès, la seule issue reste le recyclage, dans notre pays.

A Isbergues, chez Recytech, par exemple, on a fait le pari du zinc. Les 48 salariés revalorisent, chaque année, 130.000 tonnes de résidus pour générer 45.000 tonnes de concentré de zinc. Ce zinc recyclé est d'ailleurs utilisé par l'usine Nyrstar. «Il y a quinze ans, nous utilisions à peine 5% de zinc recyclé comme matière première, explique Xavier Constant, directeur développement chez Nyrstar. Aujourd'hui, cela représente 30%.» Bénéfice partagé.

>> Retrouvez 20 Minutes Lille sur Facebook

■ Emploi

La région compte près de 500 emplois directs et induits dans le secteur du recyclage des métaux stratégiques. Si le rythme de croissance se maintient, plus d'une centaine d'emplois pourraient être créés d'ici trois ans.