La centrale de Gravelines attend toujours sa prolongation

Énergie

— 

Le réacteur et le bâtiment des turbines à la centrale nucléaire de Gravelines.
Le réacteur et le bâtiment des turbines à la centrale nucléaire de Gravelines. — M. Libert / 20 Minutes

Trois ans après sa visite de contrôle, le réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Gravelines attend toujours un avis sur la prolongation de son exploitation. EDF souhaite exploiter jusqu'à 40 ans d'âge (jusqu'en 2021) le premier réacteur mis en service dans la plus grande centrale française. Mais l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), qui vient de présenter son bilan annuel, impose la sécurisation complète d'une fissure découverte sur un tuyau en fond de cuve. L'ASN promet de rendre un avis en 2014 sur le sujet, ce qui n'empêche pas EDF de continuer à exploiter le réacteur en attendant. Selon l'ASN, le nombre d'incidents significatifs déclarés sur la centrale a d'ailleurs baissé de moitié en 2013 (8 contre 16 en 2012). O. A.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.