La Jirs a la main lourde contre les trafiquants

JUSTICE Ce sont les plus lourdes peines prononcées par la Juridiction interrégionale spécialisée dans la grande criminalité (Jirs). Hier, elle a condamné vingt-quatre personnes impliquées dans un trafic de stupéfiants. Leurs peines : de dix-huit mois de pris...

©2006 20 minutes
— 

Ce sont les plus lourdes peines prononcées par la Juridiction interrégionale spécialisée dans la grande criminalité (Jirs). Hier, elle a condamné vingt-quatre personnes impliquées dans un trafic de stupéfiants. Leurs peines : de dix-huit mois de prison avec sursis à huit ans ferme. Après une semaine de procès, « le tribunal a jugé qu'il y avait des différences entre les individus qui font de la vente sur la voie publique et d'autres qui assument l'importation de stupéfiants », a indiqué, pour justifier les peines, Jean-Michel Navarre, le substitut du procureur. Franck Berton, avocat du principal condamné, a déploré la « politique criminelle » de la Jirs, qualifiant ces peines de « très sévères ».

Claire Hohweyer