Les hospitaliers prennent leurs postes à coeur

SANTE Discussions tendues au CHRU de Lille. A la suite d'une réunion avec l'intersyndicale (CGT, CFDT, Unsa) du service de cardiologie, en grève depuis lundi contre la suppression de seize postes, la direction a accepté de dialoguer. « La semaine prochaine...

©2006 20 minutes

— 

Discussions tendues au CHRU de Lille. A la suite d'une réunion avec l'intersyndicale (CGT, CFDT, Unsa) du service de cardiologie, en grève depuis lundi contre la suppression de seize postes, la direction a accepté de dialoguer. « La semaine prochaine, nous nous reverrons pour discuter de la réorganisation des postes, dans le service cardio et à Jeanne-de-Flandres », précise Freddy Serveau, DRH du CHR. La maternité avait entamé une grève la semaine dernière contre la suppression d'une dizaine de postes. « Il manque 12 millions d'euros au CHR pour fonctionner, précise Isabelle Leclercq, infirmière CGT. Cela touchera sûrement d'autres services. »

C. H.

FO, qui n'a pas participé à la réunion intersyndicale, entamera demain un mouvement de grève à Jeanne-de-Flandres et en cardio, pour une durée illimitée. Catherine Galletti, déléguée FO, revendique « plus de transparence ».