L'Institut Pasteur se spécialise dans les maladies parasitaires

— 

La chasse aux parasites va s'intensifier à l'Institut Pasteur de Lille. Une plateforme technologique réunissant les dernières innovations en matière d'analyse de protéines a été inaugurée, il y a deux semaines. « L'objectif est de faire naître de nouveaux vaccins ou de nouveaux médicaments concernant des maladies comme le paludisme, la toxoplasmose ou la malaria », explique Jean-Michel Saliou, ingénieur de recherche dans ce nouveau lieu. Les infections parasitaires, comme la bilharzioze, restent l'une des principales causes de mortalité dans le monde. L'étude des protéines de ces parasites devient donc désormais accessible à tous les chercheurs. La mise en place de cet outil s'inscrit dans le cadre d'un soutien financier et logistique du LabEx* ParaFrap qui regroupent 19 équipes françaises de recherche fondamentale.

Cette plateforme ouvrira ses portes au grand public, le samedi 17 mai. Les inscriptions aux visites se font par téléphone (03 20 87 72 42) ou sur le site www.pasteur-lille.fr/europe. G. D.