La peur des «démunis» saisit Vauban

— 

 
  — no credit

Débat de quartier à Vauban-Esquermes autour d’une éventuelle implantation de l’Abej, une association qui accueille des personnes sans-abri. L’Abej, qui a confirmé hier à 20 Minutes avoir abandonné l’idée, s’intéressait aux bâtiments d’une ancienne école maternelle appartenant à l’institution Saint-Pierre (ISP), rue Canteleu. La rumeur a fait le reste.

Signataires d’un premier tract à la mi-janvier, trois associations (commerçants de la rue d’Isly, riverains de la rue Camille- Desmoulins et parents d’élèves de l’ISP) s’inquiétaient :«L’Abej accueille des personnes démunies, des SDF, des toxicomanes. » «Une inquiétude » qui a fait scandale, y compris à l’institution Saint-Pierre, qui s’en est désolidarisée aussitôt – la présidente de l’association de parents d’élèves a même démissionné mardi dernier.

Quelques riverains ont pris le contre-pied, affichant sur leurs fenêtres leur solidarité avec l’Abej. «Nous voulions simplement être informés du contenu du projet », tempère Véronique Désir, trésorière de l’association de commerçants. « La rumeur nous a pris de vitesse, sans nous donner le temps d’informer les habitants », a regretté le président de l’Abej, Hugues Deleplanque.

Olivier Aballain

L’Abej a dû jeter l’éponge car un autre acheteur était déjà intéressé par les locaux de la rue Canteleu. L’association cherche des locaux avec cour intérieure pour remplacer ceux de la rue Solférino.