L'enquête sur les noyés se termine

JUSTICE La piste criminelle est écartée...

Olivier Aballain

— 

Le corps de Jean-Mériadec le Tarnec à été retrouvé dans le canal de la Deule en février 2011.
Le corps de Jean-Mériadec le Tarnec à été retrouvé dans le canal de la Deule en février 2011. — M.Libert/20 Minutes

L'épisode judiciaire des noyés de la Deûle touche à sa fin. Le procureur de la République de Lille Frédéric Fèvre a annoncé un classement sans suite, d'ici à la fin mai, de l'enquête préliminaire ouverte sur la mort de quatre jeunes hommes à Lille, à proximité de la citadelle. Entre novembre 2010 et septembre 2011, les quatre cadavres avaient été retrouvés dans la Deûle, probablement victimes, selon les enquêteurs, de chutes accidentelles.

Hyperalcoolisation

«Aucun élément ne laisse penser à des faits de nature criminelle», a expliqué Frédéric Fèvre à la Voix du Nord. «En revanche, tout accrédite des décès accidentels liés à l'hyperalcoolisation». L'excès d'alcool conduit même à l'une des seules suites encore possibles de l'enquête. Un complément d'enquête avait d'ailleurs été demandé début 2013 pour établir la responsabilité d'un établissement du Vieux-Lille, le Privilège, soupçonné d'avoir servi de l'alcool à l'un des noyés, Thomas Ducroo alors qu'il était déjà en état d'ébriété. Sur ce point, aucune poursuite judiciaire n'a encore été engagée.

>> Retrouvez 20 Minutes Lille sur Facebook