Début de grève à la maternité Jeanne-de-Flandres

©2006 20 minutes

— 

Naissance d'un conflit social à la maternité Jeanne-de-Flandres du CHRU de Lille. Hier, une intersyndicale CGT, Unsa et CFDT a débrayé une heure pour protester contre la « suppression de dix postes ». En raison du million d'euros de déficit annuel de l'établissement, la direction a présenté mi-janvier un plan prévoyant à la fois le « redéploiement » de personnels et l'augmentation de l'activité. « Cela va remettre en cause la qualité du service », dénonce Franck Leplus, de l'Unsa. « Certaines prestations de bien-être, comme le maintien des mamans dans la chambre des prématurés, vont être menacées », prévoit Nicole Baudrin, sage-femme (CGT). « Il n'y aura que deux départs en 2007, explique le directeur, Michel Thumerelle. Mais comme une entreprise, nous devons parvenir à un équilibre. D'ici à 2008, nous allons chercher des ressources en plus, comme le paiement par l'Etat de l'accompagnement des prématurés. »

O. A.