Fin de négociation sur la reprise de Quebecor

©2006 20 minutes

— 

La grève s'est terminée hier soir chez Quebecor, à Hellemmes. C'est le résultat des négociations sur le plan de reprise qui préserve 102 emplois sur 230. Celui-ci, dont 20 Minutes a pu se procurer les détails, sera présenté lundi au comité d'entreprise par le futur repreneur, Dominique Donghi. Outre la cession des actifs du site hellemmois (terrain, bâtiments et quatre machines), le groupe Quebecor va recapitaliser la nouvelle entité à hauteur de 2,5 millions d'euros. Une somme investie dans la modernisation de l'usine, notamment pour l'amélioration de deux rotatives. De plus, un prêt de quatre millions d'euros sera accordé par Quebecor, remboursable à partir de 2009. Le volet social, présenté aujourd'hui, porte la prime de départ à 45 000 e pour les salariés licenciés. Ceux qui resteront toucheront 5 000 e, et 12 000 e de plus en cas de nouveau naufrage. Une éventualité que Dominique Donghi n'imagine pas : « Avec déjà 10 millions d'euros de commandes en 2007, il nous en reste 5,5 millions à prospecter pour être à l'aise, ce qui est dans nos cordes. »

O. A.