Verdict ce soir pour le boucher

©2006 20 minutes

— 

« Peu mature, égocentrique, mais responsable de ses actes. » Les assises de Douai se sont penchées, hier, sur la personnalité d'un boucher de 36 ans qui comparaît pour « viol avec circonstances aggravantes, tortures et actes de barbarie ». En 1996, il aurait violé l'un de ses apprentis à l'aide d'un ustensile de boucher, enfermé un autre dans un frigo à viande et procédé à des attouchements sexuels. Ces « actes de barbarie » pourraient être requalifiés en « violences volontaires », d'après Patrick Delahay, avocat des parties civiles, et être prescrits. Les faits s'étant produits il y a plus de trois ans. Quoi qu'il en soit, l'accusé risque quinze à vingt ans de prison au titre du « viol avec circonstances aggravantes ».

Claire Hohweyer