Expulsions en série pour les squatteurs roubaisiens

©2006 20 minutes

— 

Rebelote. Une cinquantaine de personnes en attente de régularisation ont été expulsées, hier matin, de la Fédération des Amicales Laïques de Roubaix. Elles avaient déjà été délogées d'un squat le 2 janvier dernier. Cette fois-ci, c'est la mairie qui, en prenant un arrêté de fermeture sanitaire, a déclenché l'intervention des forces de l'ordre. Intervention réalisée, selon ces dernières, « avec une très grande humanité ». Présente sur les lieux, Martine Debels, secrétaire de l'union locale CGT, a, pourtant, déploré que les policiers aient défoncé un mur plutôt que de passer par la porte. « Ces personnes sont quasiment toutes en situation légale sur le territoire et disposent d'un logement », a précisé la mairie de Roubaix. La préfecture doit examiner certaines de ces demandes aujourd'hui même. « Je ne suis pas très ouvert quand il y a trouble de l'ordre public », nous a confié François-Claude Plaisant, chargé de ce dossier.

V. V. (avec AFP)