Waris remet Valenciennes sur les rails du maintien

— 

Six buts en dix matchs joués en 2014. C'est simple, hormis Ibrahimovic, personne n'a fait mieux que Majeed Waris depuis janvier en Ligue 1. Prêté cet hiver à Valenciennes par le Spartak Moscou, l'international ghanéen a redonné espoir au club du Hainaut dans la lutte pour le maintien. Et son but inscrit samedi à Evian (0-1) dans un match capital permet au VAFC (18e) de revenir à deux points des Savoyards (17e). «Sans ses buts, on n'en serait pas là aujourd'hui», reconnaît sans ambages Rudy Mater, le défenseur nordiste. «Il a de la puissance de la technique, de la vitesse et une grosse frappe», poursuit Kenny Lala, impressionné par la palette technique de son partenaire. Un joueur aussi important sur et en dehors des terrains. «Il s'est intégré en seulement deux jours», sourit son entraîneur Ariel Jacobs, ravi de pouvoir compter sur une telle pépite dans son effectif. F.L.