Pas de transport en commun gratuit en métropole lilloise

POLLUTION L’élu écologiste chargé des Transports à Lille Métropole préfère la mise en place d’une circulation alternée des véhicules, mesure jugée plus efficace...

Gilles Durand

— 

Un panneau recommandant une baisse de vitesse de 20km/h en cas de pollution sur le périphérique de Lille.
Un panneau recommandant une baisse de vitesse de 20km/h en cas de pollution sur le périphérique de Lille. — M.Libert/20 Minutes

«Cette mesure n’a aucune efficacité». Pour l’écologiste Eric Quiquet, vice-président chargé des Transports à Lille Métropole, inutile d’instaurer exceptionnellement la gratuité des transports en commun dans la métropole lilloise. «On voit qu’à Paris, ou Caen, où cette mesure a été mise en place, cela ne modifie pas le comportement. Les gens continuent de prendre leur voiture». Depuis jeudi, la préfecture du nord a décidé de réduire de 20 km/h la vitesse maximale sur toutes les autoroutes de la région pour faire face à l’épisode de pollution atmosphérique persistant.

Ozone vs particules fines

L’élu lillois réclame plutôt au gouvernement d’autoriser les préfets à déclencher la circulation alternée. «Cette circulation alternée n’est possible qu’en cas de pollution à l’ozone, or nous assistons à une pollution aux particules fines», explique Eric Quiquet. Ce dernier vient d’alerter les ministres de l’Ecologie et des Transports pour «publier un décret autorisant les préfets à imposer la circulation alternée même en cas de pollution aux particules fines». Dans le cas d’une circulation alternée des véhicules, le réseau de transport en commun lillois Transpole permet alors de bénéficier d’une journée de voyage avec un seul ticket unitaire.

» Retrouvez 20 Minutes Lille sur Facebook