«Il y a beaucoup de normes »

— 

 

 

Peut-on résumer la vie nocturne à Lille à ce qui se passe sur le secteur Masséna-Solférino et dans le Vieux-Lille ?

 

Sûrement pas. Il y a d'autres bars dans les autres quartiers. Mais il est vrai que la barrière du périphérique joue beaucoup, ce n'est pas simple d'animer d'autres lieux. Et je ne sais pas si la ville est consciente de leur importance dans l'animation d'un quartier.

 

Comment expliquez-vous les nuisances qui y sont dénoncées ?

 

Le regroupement des bars peut être positif pour l'animation d'un lieu. Mais cela crée des nuisances supplémentaires. La clientèle respecte moins les lieux quand elle va de bar en bar. Et les clients s'interpellent d'une terrasse à l'autre...

 

Même pour vous à Fives, est-ce compliqué de respecter la réglementation  ?

 

I

l est normal de faire des efforts pour la tranquillité des gens, même s'ils ont choisi de vivre en ville. Mais il y a beaucoup de normes, et l'on n'est pas forcément contrôlé sur l'essentiel. Vous pouvez faire tous les efforts pour l'isolation acoustique et la tranquillité des riverains, et en même temps vous prendre une amende parce que le numéro de téléphone indiqué sur une affiche pour la lutte contre le tabagisme n'est plus le bon. C'est rageant.