Soupçons d'agression sur une Roubaisienne de 13 ans

©2006 20 minutes

— 

« Une affaire très emmêlée. » Le Parquet de Lille restait très prudent hier, trois jours après la réapparition d'une adolescente roubaisienne de 13 ans disparue une semaine plus tôt à l'Epeule. Les enquêteurs soupçonnent une dizaine d'individus de lui avoir fait subir des violences et des rapports sexuels dans plusieurs hôtels de la métropole lilloise.

Mais la justice n'écarte pas l'hypothèse d'une fugue, à l'origine de l'épopée malheureuse de l'adolescente. « On essaie de déterminer s'il y a eu fugue, et si au cours de celle-ci les rencontres peu recommandables de l'adolescente ont pu déboucher sur des violences », expliquait hier Philippe Lemaire, le procureur de la République de Lille. D'où le motif de la mise en examen des dix suspects pour « soustraction de mineur de moins de 15 ans », qui n'exclue pas la possibilité de violences ou de séquestration. D'abord placés en garde à vue, les dix intéressés étaient hier en détention provisoire.

Olivier Aballain