Pied à terre à rafraîchir à deux pas du Vieux-Lille

PATRIMOINE L'hôtel d'Avelin a été mis en vente par la ville...

Olivier Aballain

— 

L'hôtel d'Avelin a été mis en vente par la municipalité de Lille.
L'hôtel d'Avelin a été mis en vente par la municipalité de Lille. — M.Libert/20 Minutes

Collectivité vend hôtel particulier du XVIIIe siècle, en bordure du Vieux-Lille, 900m2. Travaux à prévoir. La ville de Lille n'a pas pensé au boncoin.fr, mais elle cherche bien un acquéreur plutôt bricoleur pour son hôtel d'Avelin, rue Saint-Jacques. La demeure était, de 1887 à 2012, mise à disposition des recteurs d'académie. Les travaux à effectuer ont précipité le déménagement des représentants de l'Etat. «La ville n'avait pas de projet justifiant une remise en état», explique Dominique Plancke, élu au Patrimoine. Pour acquérir les beaux volumes et le jardin de cette résidence bâtie par le marquis d'Avelin juste avant la Révolution, il faudra quand même débourser 2, 4 millions d'euros.

L'édifice se lézarde de façon inquiétante

Ceci dit, l'hôtel conçu par Michel Lequeux a ses atouts. D'abord, cette grande salle de réception en rez-de-chaussée, rare car les nobles propriétaires préféraient recevoir à l'étage. Un bel escalier mène au niveau supérieur vers une enfilade de pièces et de chambres, dont certaines aménagées dans les petites ailes à plan pentagonal rajoutées en 1925.

A l'intérieur, c'est joli. Mais au jardin, ces rajouts brisent les lignes régulières des origines. Et ce sont ces ailes pentagonales qui aujourd'hui s'enfoncent dans le sol et lézardent l'édifice de façon inquiétante. La ville espère donc trouver un investisseur avisé: les façades du bâtiment sont protégées au titre du patrimoine historique, mais pas l'aménagement intérieur. Ce qui laisse quelques possibilités.

L'hôtel a déjà connu une renaissance: Louis XVIII y a séjourné en mars 1815, fuyant vers Gand devant le retour de Napoléon. Cent jours plus tard, il récupérait son trône.

>> Retrouvez 20 Minutes Lille sur facebook